Archives mensuelles : juin 2015

Début de canicule au potager

Face à ces températures caniculaires (33°C aujourd’hui et 39°C attendus demain), tous les occupants du jardin ne sont pas égaux, il y a ceux qui apprécient :

les tomates rougissent à vue d’œil,

tomate_3

tomate_2

les concombres et les poivrons se développent,

concombre

poivron

Les aubergines et les courges s’épanouissent et fleurissent,

aubergine

courge_1

courge_2

les fleurs d’artichaut montrent leurs nez.

artichaut

Et puis il y a ceux qui souffrent, ce sont surtout les feuillages qui pâtissent des fortes températures, ceux des betteraves, des panais et de la rhubarbe ont été brulés

betterave_2

panais

rhubarbe

Du coup tous les cageots sont de sortie pour ombrager ce qui peut l’être et les paillis s’épaississent.

cageot_2

cageot_1

paillis_2

Share Button

Deco.fr – Interview de Fabrice Chollet, auteur du livre « Des récoltes abondantes dans un petit jardin »

Fabrice Chollet fait partie de ces jardiniers autodidactes guidés par la passion et le bon-sens. Dans son petit jardin de la banlieue parisienne, il a su tirer partie de chaque parcelle de terre pour y faire pousser des végétaux de toutes sortes avec succès. Du potager en passant par la toiture végétalisée ou les parterres fleuris, les extérieurs n’ont désormais plus aucun secret pour lui ! LIRE LA SUITE

Interview

Share Button

Flash-back sur la terrasse (2009 – 2015)

J’ai retrouvé mes notes et croquis préparatoires à la réalisation de la terrasse.
Du coup j’ai recherché les photos pour voir comment cela a évolué au cours des 6 dernières années.

terrasse_02

terrasse_01

Il a d’abord fallu démolir le dallage pour faire la place à la future terrasse et créer la plate-bande le long du mur du fond …

terrasse_03

… ensuite poser la terrasse, sur lambourdes et plots réglables, puis planter les végétaux.

terrasse_04

Finalement le résultat est, à quelques détails près, conforme à ce que j’avais imaginé.

terrasse_05

terrasse_06

Share Button

Travail du week-end : alimenter les paillis

L’été, en période de grosses chaleurs, je m’efforce, pour faire durer mes réserves d’eau, de limiter l’évaporation. Pour cela, je maintiens le sol couvert d’un paillis organique (ou mulch) d’une épaisseur variable pouvant aller jusqu’à 10 cm lors des plus grosses chaleurs.

paillage_006

Pour constituer ces paillis, j’utilise les déchets du jardin, les fanes de légumes, les résidus de tonte et de taille.

Ce week-end, les résidus de taille non lignifiés (glycine, lierre, rosier banks …) ont été passés au hache-herbe afin d’en diminuer le gabarit avant de les utiliser.

paillage_001

paillage_003 paillage_004

paillage_002

paillage_005

Ce paillis permet de garder le sol meuble, de limiter l’évaporation et la pousse d’adventices. Il constitue une zone de régulation thermique évitant au sol de subir des chocs thermiques trop importants et en se décomposant il enrichi le sol en matière organique.

Share Button

Framboises … en rouge et jaune.

C’est l’époque des premières récoltes de framboises. Chez nous il y a les rouges …

Framboise_rouge

… et les jaunes.

Framboise_jaune

Les rouges ont tendances à disparaitre rapidement ! … Des petites mains les subtilisent avec gourmandise.

IMG_2280

IMG_2281

Les jaunes elles ne bougent pas ! … Comment cela se fait-il ? … J’ai simplement oublié de dire à Anaïs et Corentin que cette variété reste jaune, même mûre ! … Du coup j’hésite à les cueillir, car à partir de ce moment-là le charme sera rompu et elles deviendront la proie de leurs petites mains gourmandes.

Mais cela est un détail, les voir cueillir ces petits fruits sur pied est un de mes grands plaisirs au jardin.

Share Button

« Des récoltes abondantes … » Un nouvel article sur le blog « Grelinette et Cassolettes »

Grelinette et Cassolettes
Par Isa-Marie

 » Finalement nous en sommes tous un peu là. Quelle que soit sa taille, notre jardin est toujours trop petit. Surtout dans les villes et leur périphérie. Et surtout aussi parce que quelle que soit sa superficie, on veut y loger un coin détente qui soit à…  »  LIRE LA SUITE

Blog_Grelinette2

Share Button

Chaalis – Journées de la Rose 2015 : En quête du Magicien d’Oz

Cette édition 2015 des Journées de la Rose, était pour nous l’occasion d’aller à la découverte d’un rosier bien particulier « Isabelle et le magicien d’Oz » et à la recherche de ses incarnations … plus exactement celle du Magicien d’Oz. Mais avant il nous fallait trouver « Les Roses de Daniel » ! …

Difficile d’arriver dans ce lieu sans tomber sous le charme des ruines de l’abbaye de Chaalis, qui accueillait le visiteur de loin.

Chaalis - Journées de la Rose 2015

Plan des lieux en main, nous primes la direction du Stand de Daniel Schmitz … « Les Roses de Daniel » , c’est lui, tout en gentillesse et en discrétion.

Roses_Daniel

Daniel

Accueillis sur le stand par Isabelle Olikier-Luyten (dédicataire du rosier « Isabelle et le magicien d’Oz »), nous avons savouré ces retrouvailles …

filles

… et admirer le bouquet confectionné par Isabelle pour habiller sa table de conférence.

bouquet

Ce fut, pour moi, l’occasion d’entrer de plein pied dans le monde de la rose ; pour Lenore et Anaïs de faire un premier repérage et de découvrir les créations de Warren Millington.

Après ces retrouvailles, direction le podium central pour la remise des prix. Pour sa première participation aux Journées de la Rose, Daniel Schmitz s’est vu remettre le Prix SANEF (stand qui invite le plus à l’évasion et au voyage) pour récompenser le partenariat Belgique / Australie qu’il incarne avec Warren Millington.

Les récipiendaires patientant sur le côté de la scène, Anaïs les observait, cherchant à percer le mystère du Magicien d’Oz. Le voile commença à se déchirer lorsque Isabelle et Daniel montèrent sur le podium accompagné d’un grand gaillard pour recevoir collectivement le prix SANEF.

De gauche à droite : Isabelle Olikier-Luyten, Daniel Schmitz et Warren Millington

De gauche à droite : Isabelle Olikier-Luyten, Daniel Schmitz et Warren Millington

Warren Millington, car c’est de lui dont il s’agit, ce créateur de roses australien qui, comme le précisa Isabelle, « est en train de faire émerger une nouvelle génération de rose … ».

New_Warren

Ne faut-il pas être un peu magicien pour réussir cela ? … Certainement, mais cela ne répondait qu’à moitié à nos interrogations … Qu’en était-il de « Oz » ?

Nous espérions avoir des indices au cours de la conférence d’Isabelle.

conference

Pas de révélation, durant cette belle conférence, mais l’intuition que nous étions sur la bonne piste.

L’après-midi étant déjà bien avancée, nous nous sommes rendus de nouveau sur le stand de Daniel Schmitz, afin que les filles puissent y faire leurs emplettes.

Stand

C’est là que nous avons pu faire la connaissance de Warren Millington, impressionnant au premier abord de par sa stature, mais d’une gentillesse qui n’a d’égale que celle de Daniel.

Warren_Fabrice Warren_Lenore

C’est au cours de nos échanges avec lui que nous avons appris que « Oz » était le diminutif que les australiens donnent à leur pays !

Anaïs avait enfin la confirmation que le Magicien d’Oz d’Isabelle était bien Warren, magicien australien ayant en sa possession le grimoire contenant les formules pour créer des roses.

Comme elle souhaitait acheter le rosier « Isabelle et le magicien d’Oz » depuis notre arrivée, ce fut chose faite, et elle eut le privilège de poser avec son rosier en compagnie d’Isabelle et du Magicien. Un moment qu’elle n’est pas prête d’oublier.

Anais_Oz

Cerise sur le gâteau, grâce à la générosité de Daniel Schmitz, l’intégralité du prix d’achat du rosier « Isabelle et le Magicien d’Oz » est reversé au Télévie (opération caritative qui récolte des fonds pour aider la recherche scientifique dans la lutte contre le cancer et la leucémie.)

Vous pouvez également retrouver Isabelle et Warren sur la Web TV Jardin, Jardinier : Rencontre avec Warren Millington.

Share Button

Chaalis – Journées de la Rose 2015 : baptême de la rose Pierre Hermé.

Il n’y a pas de Fête de la Rose sans Baptême de rose. Cette année le parrain des Journées de la Rose de Chaalis était le pâtissier Pierre Hermé, reconnu internationalement pour avoir apporté la modernité au monde de la pâtisserie.

SAM_5126

Pierre Hermé a baptisé, samedi 13 juin, une rose à son nom. Cette rose est une obtention de chez André Eve, qu’il a retenu pour la beauté de ses fleurs roses à coeur abricot et son parfum.

 

Ce rosier arbustif sera commercialisée à l’automne 2016.

Share Button

‘Jardins, jardin’ aux Tuilerie 2015 – 2 / 2 – Les grands jardins

Pour cette 12ème édition, les paysagistes se sont confrontés au thème « La ville heureuse » pour concevoir leurs jardins éphémères d’une superficie de 50 à 100 m². Comme chaque année le Prix de la Création Paysagère a été décerné à l’un d’eux.

12 grands jardins étaient cette année présentés, je ne rendrais compte que de ceux qui ont le plus retenus mon attention et touchés ma sensibilité personnelle sans hiérarchie ni jugement de valeur.

PAIRI – DAEZA : Au pays des sens
Réalisation : Atelier Jean Mus & Compagnie

Jardin d’inspiration méditerranéenne mettant en scène un olivier centenaire, doyen de cette édition, sous lequel il faisait bon s’asseoir quelques instants pour se ressourcer, bercé par le son de l’eau s’écoulant dans le bassin et humant les parfums des lavandes, verveines et autres plantes odorantes. Le bassin méditerranéen en plein Paris.

Mus_04

Mus_03

Mus_02

 

CHAMPAGNE BRIMONCOURT : Esprit d’Effervescence
Réalisation : Thibaut Guézais, Denis & Maxime Henneguez

Un théâtre de verdure, très structuré, à la française. Le visiteur était accueillit dans une cour intérieure dont le mur du fond était constitué de bouteilles de champagne. Les allées latérales abritaient des petits bars où il était possible de déguster la dernière cuvée Brimoncourt dans un « lounge » végétal.

Champagne_02

Champagne

 

OFFICE NATIONAL DU TOURISME TUNISIEN : El-Jerid

Du nom de la région des oasis, le jardin  El-Jerid était dans son élément avec les températures caniculaires du jeudi et du vendredi (4 et 5 juin). Conçu comme une oasis avec ses palmiers ombrageant fruitiers et aromatiques, son patio invitant au repos en regardant couler l’eau dans les canaux d’irrigation ; il ne manquait que les dunes de sable pour se croire transporté dans le Sud tunisien aux portes du Sahara.

Tunisie_02

Tunisie_01

 

L’AMI DES JARDINS ET DE LA MAISON : L’Eldorado
Réalisation : Denis Maloigne Paysage et Oupapo

Le jardin urbain par excellence, un potager en sac, des hamacs et un coin pour passer les soirées en famille ou entre amis autour d’un brasero. Un jardin résolument orienté vers le partage.

Ami_02

Ami_3

 

DR HAUSCHKA : De la plante au soin, voyage au cœur d’une cosmétique autrement
Réalisation : Guillaume Gosse de Gorre

Jardin cosmétique où le visiteur pouvait découvrir les soins Dr Hauschka, proposés par l’équipe d’esthéticienne, dans un havre de verdure au centre duquel trônait une spirale végétalisée. Les pourtours étaient habillés de plantes entrant dans la composition des produits cosmétiques Dr Hauschka.

Hauschka_03

Hauschka_02

 

MON JARDIN & MA MAISON
Réalisation : les Fermes de Gally

Jardin conceptuel mettant en avant les moyens de produire des plantes potagères en milieu urbain en associant carrés en sacs et colonnes hydroponiques.

Jardin_maison_04

Jardin_maison_02

 

JARDILAND : Situations fertiles
Réalisation : ZEA

La nature face au défi urbain : verticalité, espaces exigus, sol difficile … Elle déployait là des prodiges d’adaptabilité pour conquérir cet espace et créer un cocon végétal ramenant la nature au cœur de la ville et de ses contraintes. Chacun pouvait y trouver un morceau de sa terrasse, de son balcon ou de son jardin.

Jardiland_02

Jardiland_01

 

LE JARDIN NOIR : Le monde que l’on s’invente
Réalisation : Pierre-Alexandre Risser et Solenn Moquet (Bureau d’études Horticulture et Jardins)

Lauréat du Prix de la Création Paysagère Jardins, Jardin 2015

Le Jardin Noir se démarquait des autres jardins présentés. Quand le vert est la couleur à laquelle on pense à l’évocation d’un jardin, Pierre-Alexandre Risser nous proposait ici un jardin encapsulé dans un écrin noir, un jardin en lévitation entre l’eau et le ciel.

Dans un bassin, un chemin de dalle d’ardoise invitait à une promenade entre les ilots végétalisés d’agapanthes, de géraniums vivaces, de graminées et de gauras, du milieu desquels émergeait des érables pourpres et la floraison blanche des cornus.

Noir_03

Les miroirs constituant le fond du jardin associés aux reflets des nuages sur l’eau sombre, offraient aux visiteurs un monde sans limites physiques invitant à l’introspection. On était happé par cet univers mi-aquatique, mi-végétal dont il se dégageait un fort sentiment de quiétude. C’était une fenêtre ouverte sur un monde de sérénité libéré sans contraintes.

Noir_10

Pierre-Alexandre Risser

Pierre-Alexandre Risser

Ce jardin a été réalisé par Horticulture et Jardin en partenariat avec Lumières et jardins, Premier Tech Falienor, Vannucci, Soisy Arrosage, Oase et Typhas  (Vincent Vallée) spécialiste dans la conception de jardins aquatiques, baignades, piscines biologiques, spas et saunas.

Vincent Vallée aux petits soins pour ce jardin d’exception.

Vincent Vallée aux petits soins pour ce jardin d’exception.

Share Button

Récolte des petits pois.

L’activité de ce mercredi après-midi au jardin : récolte et écossage des petits pois.

petits_pois_03

petits_pois_01

 

Share Button