Archives mensuelles : juin 2015

Geraniums x oxonianum ‘Southcombe double’ & wallichianum ‘Lilac Ice’

IMG_2108

Southcombe_double_02

 

IMG_2117

Lilac_Ice_02

Share Button

‘Jardins, jardin’ aux Tuileries 2015 – 1 / 2 – Les exposants

‘Jardins, jardin’ est le rendez-vous incontournable consacré au jardin dans la ville, et qui plus est, installé chaque année en plein cœur de la capitale.

01

Le beau temps était au rendez-vous et l’ombre des arbres du jardin des Tuileries était la bienvenue. Le thème de cette 12ème édition « La ville heureuse », je l’ai abordé comme l’une des étapes majeures menant à la grande conférence sur le climat (COP 21) qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 15 décembre 2015. Je reste persuadé qu’avec les changements climatiques annoncés, la vie urbaine ne sera supportable que si on réintroduit la nature au sein des villes.

Les exposants de « Jardins, jardin » apportent des solutions concrètes au travers des jardins et terrasses éphémères imaginés pour l’occasion (je reparlerai plus tard des grands jardins) …

02

03

… mais encore proposent des éléments d’agencement et de décoration classique ou design

04

05

… des solutions, à l’image des végétalisations proposées par l’École du Breuil.

Breuil

Nouveauté cette année, un espace était réservé aux antiquaires, de quoi donner du style à son jardin, sa terrasse ou son balcon.

Les pépiniéristes n’étaient pas en reste et exposaient un grand choix de plantes aromatiques et ornementales.

16

La rose était à l’honneur et 3 roses auront été baptisées durant cette 12ème édition :

– ‘Lambert Wilson’ (création Jérôme Rateau – André Ève) ,

06

07

– ‘Amnesty International’ (Georges Delbard)

09

11

et ‘Rose Blush’ (André Ève).

08

La nature, au travers de solutions adaptées, grignote petit à petit de plus en plus de place en ville et les citadins y voient l’occasion d’accueillir dans leur espaces de verdure des animaux et insectes utiles. C’est tout particulièrement vrai pour l’abeille et la poule.

Sur son stand, la cité des abeilles présentait une ruche ovoïde en terre cuite. Écologique, respectueuses de l’abeille, simple et pratique, cette ruche s’inscrit dans une démarche de conservation de l’abeille et non d’exploitation et de production.

C’est par excellence la ruche du particulier qui souhaite agir pour la protection des abeilles tout en pratiquant une apiculture de loisir.

12

13

Les propriétaires de poules pouvaient découvrir et offrir à leurs pensionnaires un logis design, un poulailler revisité par la start-up Farmili qui s’est vu décerner lors de cette édition le trophée VeryCook pour le prix des Exposants.

14

Il était difficile de manquer au cours de la visite la « femme jardin », ou « femme fleur », une animation proposée par Val’hor. Installés sur une robe, 40 végétaux en pots étaient proposés aux visiteurs qui pouvaient ainsi s’exercer à l’identification végétale. C’était également une manière ludique de faire connaître au public le Concours National de Reconnaissance des Végétaux .

15

Le point culminant de cette manifestation était, comme chaque année, les grands jardins réalisés pour l’occasion par des paysagistes et des designer, mais cela fera l’objet d’un second article…

Share Button
Galerie

Un tour au jardin – 7 juin 2015

Cette galerie contient 24 photos.

Après un week-end bien chargé, il ne restait dimanche que le temps pour un petit tour du jardin et quelques photos.

Share Button

Samedi 6 juin 2015 – Séance de dédicace / Truffaut de Villeparisis (77)

Samedi 6 juin 2015  je serai présent au magasin Truffaut de Villeparisis (77) de 11h à 18h pour dédicacer mon livre « Des récoltes abondantes dans un petit jardin ».

Au plaisir de vous y rencontrer.

Accès : http://www.truffaut.com/jardineries/villeparisis/Pages/plan-acces.aspx

IMG_1971

Share Button

Geraniums ‘Rozanne’ & ‘Azur Rush’ … un air de famille.

G. x ‘Rozanne’

rozanne

G. x ‘Azur Rush’ (hybride de G. x ‘Rozanne’)

azur_rush

Share Button

Roseraie Municipale Honoré Daumier d’Aulnay-sous-Bois

Pendant longtemps, au cours de mes traversés de la ville d’Aulnay-sous-Bois, je n’ai pas vraiment prêté attention au nom « Roseraie » figurant sur les panneaux indicateurs, je l’attribuais d’office à un quartier de la ville. Puis un jour mon œil est tombé par hasard sur le mot suivant « Municipale ». Quel ne fut pas mon étonnement de découvrir, après tant d’années, qu’il y avait une roseraie municipale à Aulnay-sous-Bois ! … J’avais tout de même des doutes quant à sa taille et à sa renommée qui ne devait pas dépasser le territoire de la ville, car à ma connaissance, habitant dans une commune voisine, je n’en avais jamais entendu parler.

S’en suivi quelques recherches sur internet, malheureusement les notices lui étant consacrées sont toutes très succinctes. J’appris toutefois que la « Roseraie Municipale Honoré Daumier » avait été créée en 1970 et qu’elle était référencée dans le guide « Roseraies et Jardins de roses » édité en 2010 par la Société Nationale d’Horticulture Française, ce qui aiguisa un peu plus ma curiosité.

La roseraie dans les années 1980

La roseraie dans les années 1980

Renseignement pris, je me rendis sur les lieux, avenue du Maréchal Juin. On a la possibilité d’y accéder par deux entrées, mais je dois dire que j’ai un faible pour l’entrée principale qui a l’avantage de ménager le suspense.

01

Pas imposante du tout, cette entrée donne accès à un chemin abrité sous la frondaison des grands arbres le bordant.

02

On y longe un premier massif de rosiers et qu’au débouché de ce chemin qu’on découvre l’ensemble de la roseraie.

03

Installée sur 8 000 m² elle se compose d’un grand espace aménagé en pelouse agrémentée de massifs de rosiers et parcourue de chemin.

04

Le fond de la roseraie est lui constitué d’une allée circulaire surélevée surplombant des massifs bordés de buis, à la française, qui encadrent le buste d’Honoré Daumier.

05

Daumier

La rencontre d’un employé des Espaces verts me permit d’apprendre qu’environ 2 500 rosiers étaient installés dans la roseraie.

IMG_1432

IMG_1431

C’est là que je formulerais une critique, aucun rosier n’est renseigné, on ne peut pas identifier les sujets que l’on admire et c’est dommage.

IMG_1401

IMG_1428

IMG_1410

IMG_1435

Pour pouvoir mettre un nom sur certains rosiers il m’a fallu être perspicace et j’ai finalement trouvé au pied de 3 sujets récemment plantés les étiquettes horticoles … rien de plus.

Elvis

Yvette

Manou

Pour les autres, il faut être un connaisseur averti et les identifier à la fleur ! … Ce qui n’est pas à la portée de tout le monde.

Cette roseraie n’en reste pas moins un bel endroit que les amateurs de roses de la région se doivent de découvrir.

IMG_1436

Share Button

Comment ne plus éclaircir les semis pour gagner du temps.

Rien de plus fastidieux au potager que le travail d’éclaircissement des rangs de légumes quand on a semé trop serré !
Pour m’éviter ce travail je me sers d’un gabarit … ma main gauche.

Prenons l’exemple des radis :
Je sème les graines des petits radis à 2 ou 3 cm d’intervalle les unes des autres. Je pose pour cela ma main gauche au sol les doigts légèrement écartés. Je dépose 1 graine dans chaque intervalle entre mes doigts.

Radis_SAM_1692
Radis
Pour les radis plus gros, je sème 1 graine tous les 8 cm, environ un poing entre chaque graine.

Ça marche également pour les navets, les haricots, les carottes …

Carottes_02

Share Button