Archives de Catégorie: Décoration

Le bassin fait peau neuve.

Le bassin ! … J’aurais déjà dû m’en occuper l’an dernier, mais le temps a passé sans que j’en prenne le temps.

IMG_0362

Ce bassin a été réalisé en 2010. Dès Le départ y ont été installé un pied de prêle japonaise (Equisetum japonicum), un pied d’ iris des marais (Iris pseudacorus), un nénuphar nain (Nymphaea pygmaea ‘Alba’) et un pied de pesse d’eau (Hippuris vulgaris) auxquels est venu s’ajouter par la suite un pied de menthe aquatique (Mentha aquatica) … Sans oublier un couple de poisson rouge pour gober les larves de moustique.

L’équilibre était parfait jusqu’à un week-end de 2012 où on nous a donné un éclat de roseau commun (Phragmites australis) qui a été introduit dans le bassin. Petit à petit, année après année, le roseau y a fait son nid… Sournoisement lançant ses rhizomes à la conquête de l’eau libre, invitant dans sa course l’equisetum et la menthe aquatique.

La division du pied d’iris en début d’automne m’a fait prendre conscience de l’ampleur des dégâts. Non seulement le roseau s’était disséminé dans la totalité du bassin, mais c’est sous la surface que le développement était devenu anarchique. Racines et rhizomes formaient désormais sur une couche de 15 à 20 cm d’épaisseur et étaient en train de refermer l’eau libre !

Il fallait intervenir, il en allait de la survie des nénuphars, menacés d’étouffement, et des poissons qui n’avaient plus beaucoup d’espace pour de réfugier en profondeur en cas de gel ou pour résister à la baisse du niveau d’eau dû à l’évaporation estivale.

Les nénuphars ont été sortis les premiers

IMG_0363

Ensuite les poissons, toujours fidèle au poste depuis 7 années.

IMG_0366

Pour le reste, la bataille fut rude, il m’a fallu découper l’épais tapis de racines et rhizomes au couteau et au sécateur.

IMG_0364

Le volume de total de végétaux sortis du bassin était impressionnant. Cela a permis de retrouver, complètement recouverte par le tapis de racines, une jarre que j’avais posé au fond du bassin et dont j’avais complètement oublié l’existence.

IMG_0365

Le bassin a ensuite pu être vidé complètement.

IMG_0367

Les roseaux éliminés, le temps du réaménagement était venu. Ce fut l’occasion d’installer sur le bord la pompe à bras récupérée aux encombrants et restaurée … Pur objet de déco.

IMG_0368

De nouvelles plantes y ont été installées. Prêle japonaise (Equisetum japonicum), nénuphar nain (Nymphaea pygmaea ‘Alba’), iris des marais (Iris pseudacorus), primevère des marais (Primula vialii) et géranium palustre (Geranium palustis) se partagent le lieu.

IMG_0371

Le bassin a été remis en eau et les poissons ont retrouvés leur territoire.

IMG_0376

Sans oublier la petite touche déco japonisante choisie par Anaïs.

IMG_0379

Il ne reste plus au bassin qu’à gagner en maturité.

Share Button

De nouvelles silhouettes au jardin

Achetées l’été dernier, sur un coup de cœur, en Allemagne, ces statuettes se sont promenées tout l’hiver au jardin.

Elles ont désormais trouvées leur place. Tout en humilité et discrétion elles méditent sur fond de Lonicera nitida entre le tapis de bruyère et le jeune nandina domestica.

 

 

Share Button

Grands travaux d’automne …

Les bordures des plate-bandes réalisées à notre arrivée dans cette maison, rondins de bois coupés à dimension et placés côte à côte, sont en fin de vie.

Le temps et les insectes ayant fait leur œuvre, il n’en reste plus grand-chose.

img_9063

Le temps est venu de les remplacer.

Je profite de cette occasion pour tirer les leçons des dernières périodes de chaleur. Chez nous, la couche de terre arable et relativement mince et depuis quelques années les plantes souffrent en été. Je rehausse donc les plate-bandes d’une vingtaine de centimètres pour leur donner un peu plus de confort et qu’en été il y subsiste un fond d’humidité.

img_8843

A suivre …

Share Button

Une envie de gabion ? … Sur Hortus Focus : « 4 tutos en vidéo : déco jardin, avec Fabrice Chollet »

A lire sur le blog HORTUS FOCUS

Gabion

Share Button

La Mosaïculture … un petit traité de 1898.

Découverte du jour chez un bouquiniste, un petit ouvrage écrit par Séraphin Mottet (1861-1930), datant de 1898 et traitant de la mosaïculture, art de composer des massifs en associant certaines couleurs de floraisons et formes de feuillage pour réaliser des motifs.

IMG_4898

Ce genre de réalisation n’est pas particulièrement à mon goût, mais j’aime l’idée d’avoir dans ma bibliothèque le témoignage de cet art horticole très en vogue sous le Second Empire.

Cet ouvrage de 158 pages In-18 est très complet comme l’indique le sous-titre.

sous_titre

Après un bref historique et différentes considérations d’ordre général (préparation, tracé, plantation, multiplication, entretien …), la majeure partie de l’ouvrage est consacré aux plantes alors employées pour la mosaïculture.

IMG_4887

L’ouvrage se termine par des diagrammes de mosaïques légendés pour les amateurs.

IMG_4884

IMG_4882

Une page, ou plus exactement 158 pages, d’histoire des jardins.

Share Button

Pâques 2015

4 types d’oeufs décorés pour Pâques (autruche, émeu, oie et poule)

oeufs_Pâques

Share Button
Galerie

Du trottoir au jardin …

Cette galerie contient 4 photos.

Cette pompe, récupérée en morceaux et rouillée sur un trottoir aux gros objets, a fait un petit détour par l’atelier de mon père : décapage, soudure, re-fabrication des pièces manquantes. Elle trône maintenant au jardin, à côté du bassin.

Share Button