Archives de Catégorie: Potager d’Anaïs

Le carré potager d’Anaïs – 15 septembre 2015

Il y a un moment que je ne me suis pas arrêté sur le carré potager d’Anaïs.

IMG_3859

IMG_3861

Voici un petit tour de rattrapage :

7 carrés plantés …

Betteraves 'Plate d'Egypte'

Betteraves ‘Plate d’Egypte’.

Tomates Cocktails (il y en a 2 pieds)

Tomates ‘Cocktail’ (2 pieds).

Une erreur de repiquage, une poirée carde rose s'est glissée au milieu des betteraves

Poirée à cardes roses.

Pied de piments 'de Cayenne'

Pied de piments ‘de Cayenne’.

Jeune laitue 'Appia'

Jeune laitue ‘Appia’.

Chou cabus 'Cœur de bœuf'

Chou cabus ‘Cœur de bœuf’.

et 2 carrés semés de radis le week-end dernier dont Anaïs attend la levée.

 

Share Button

De retour du jardin …

Raisins, pêches, pommes, tomate (1 seule, les autres rougissent tranquillement) et courgettes … que dire de plus ? …

IMG_3666

Share Button

Une vigueur insoupçonnée

De retour de 15 jours de congés estivaux début août, j’étais inquiet. Juin et juillet n’avaient pas vu une goutte d’eau et mis à part les 2 coins où je testais les oyas, le jardin n’avait jamais été aussi sec. Il avait souffert, brûlure sur les feuillages, croissance bloquée …

Depuis le 15 août quelques pluies orageuses ont ramenées l’humidité au jardin qui s’en est emparé pour faire preuve d’une vigueur que je ne soupçonnais pas. En 2 semaines le jardin a radicalement changé, il reverdit, les végétaux reprennent le cours de leur développement … trop tard pour certain qui n’arriveront probablement pas à maturité, mais suffisamment pour le plaisir des yeux.

Moralité : la nature a beaucoup de ressources.

IMG_3628

IMG_3629

IMG_3630

IMG_3627

IMG_3633

Share Button

A paraître dans le magazine “Jardin d’ici” n°3

40_comp

Le jardin gourmand de Fabrice” un article à paraître dans le prochain numéro du magazine “jardin d’Ici”.

Dans les bacs des marchands de journaux le 14 août 2015.

Share Button

Petit point d’après canicule

Les chaleurs extrêmes que nous avons connues ont eu un impact sur le jardin (voir post précédent), surtout au niveau des feuillages qui ont été brûlés durant la semaine où les températures ont côtoyées les 40°C sous abri … et même plus.

thermo

Il y a un manque d’eau manifeste et certaines plantes en souffrent, ce sont les plantes installées au jardin depuis plusieurs années qui en souffrent le plus. Notre rosier pleureur n’y survivra probablement pas !

Pleureur

Certains géraniums vivaces sont chétifs cette année, ‘Rozanne’ n’est pas en très grande forme.

Rozanne

La croissance du maïs a été ralentie et les pieds sont trapus, ce qui nous annonce une faible récolte.

Mais

Les aulx ont été récoltés précocement et les gousses, bien formées, sont cette année plus petites que les années précédentes.

Aulx

Mais tout n’est pas que négatif …

Au potager les tomates, aubergines,

tomates_aubergines

concombres

concombre

et melons se portent à merveille et produisent.

melon

Avec le retour de températures plus clémentes, et de la pluie (soirée du 18 juillet) le jardin respire de nouveau, les betteraves ont refait du feuillage,

Betteraves

Les rhubarbes produisent de nouvelles côtes

Rhubarbe

les poireaux reprennent une posture plus vigoureuse,

Poireaux

Quelques poirées s’en sont sortie, bien que la plupart soient montées à graine.

Blettes

les haricots s’épanouissent enfin

Haricots

et les choux commencent à se coiffer pour former leurs pommes.

choux

Share Button

Les Oyas sont arrivés !

Ma commande d’Oyas est arrivée … 3 modèles différents fabriqués par Oyas-environnement, 2 Oyas à enterrer (1,5 l et 5 l) pour le jardin et 1 Oya à planter (0,25 l) pour les pots. Il ne reste plus qu’à les tester en situation.

oyas

Mais qu’est-ce que des Oyas ?

Les Oyas (ou Ollas) sont les représentants d’une technique d’irrigation très ancienne dont on retrouve la trace sous diverses formes sur tous les continents. Les plus anciens vestiges connus ont été découverts en Chine et sont âgés de 4000 ans. Rien de nouveau en somme, sauf que cette technique a depuis été largement oubliée.

Les Oyas sont des pots en céramique microporeuse fermés par un couvercle, qui sont enterrés près des plantes et remplis d’eau. Ils diffusent lentement l’humidité dans le sol au niveau des racines, sans stress pour les plantes tout en limitant le phénomène d’évaporation. La quasi-totalité de l’eau versée dans l’Oya est ainsi utilisée par les plantes.

Petit plus et non des moindres, les Oyas favorisent, de par le maintien d’un niveau d’humidité constant, la vie micro-organique du sol. D’autre part, le fait de ne plus arroser en surface réduit drastiquement la pousse des adventices.

En résumé revenir aux sources en se réappropriant ce moyen d’irrigation ancestral ne présente que des avantages, plus de stress pour les plantes, économies d’eau, moins d’adventices et une vie micro-organique entretenue … Peut-on rêver de mieux ?

Article connexe :  Oyas : mise en place

 

Share Button
Image

Les petites récoltes du jour

IMG_0829

IMG_0833
IMG_0840

Share Button
Galerie

Un tour aux zones potagères – 19 avril 2015

Cette galerie contient 22 photos.

 Poireaux  Betteraves  Radis ‘Gaudry 2’  Laitue et chicorée Jeunes Laitues  Semis spontané de salade, il donne les meilleurs plants  Echalottes  Courgette  Petits pois  Potée potagère  Fraisiers  Côte de Blette  La génération suivante  Oignons sur le toit  Mélisse  Menthe Oignons rocambole Choux-raves … Lire la suite

Share Button
Galerie

Pâques 2015 au jardin

Cette galerie contient 20 photos.

Quelques photos pour résumer ce week-end de Pâques, passé en famille au jardin entre fleurs et jeunes légumes … C’est très prometteur pour la suite de la saison ! Jeune pousse d’Arroche Carottes Ail des ours Framboisiers Carottes sous châssis … Lire la suite

Share Button
Galerie

Un tour au jardin – 20 mars 2015

Cette galerie contient 10 photos.

Share Button