Archives de Catégorie: Semis

Une nouvelle saison démarre.

Comme chaque année, l’envie de semer et de planter se fait sentir dès fin janvier. Les jours rallongent petit à petit et l’appel du jardin se fait chaque jour un peu plus pressant.

Cette année, je me suis forcé à ne pas commencer trop tôt. Rien avant le mois de mars, ou presque ! …  Juste quelques salades destinées à être transplantées au jardin début mars.

Nous y sommes enfin !

Les betteraves ont été semées en multicellules.

Betteraves_multicellules

Les premières tomates ont été semées en godets.

Tomates_godets

Et les salades ont été transplantées au jardin, abritées sous cloches et sous châssis …

Salades_cloches

 

Share Button

Un petit tour du potager – 22 mars 2016

Sous le tunnel :

Les aulx semés le 1er janvier (ici) se portent bien.

DSC_0044

L’arroche aussi, les premiers mescluns ne sont plus très loin.

DSC_0047

Les navets « des Vertus Marteau » ont levés,

DSC_0045

les betteraves également.

DSC_0043

La place a été optimisée, carottes, navets et salade poussent de concert.

DSC_0048

Radis et carottes ont été semés sur les mêmes rangs.

DSC_0041

Au jardin :

les salades (‘Merveille des 4 saisons’ et ‘Rouge grenobloise’) sont sous cloches,

DSC_0049

les petits pois pointent le bout du nez

IMG_6729

et la rhubarbe se réveille.

IMG_6720

C’est le printemps !

Share Button

Premiers semis en bonne voie

Les premiers semis ont germés et se développent tranquillement malgré les basses températures.

Dans le châssis, sur couche chaude et sous voile, les radis.

IMG_6400

Dans le potager d’Anaïs, sous cloche, des carottes …

IMG_6406

Et des betteraves.

IMG_6412

Share Button

Minimottes et semis

Cette année pour limiter les contenants en plastique, je me lance dans la confection de minimottes pour mes semis sous abris.

Le moulage des minimottes est un peu long avec mon presse motte, mais avec un modèle permettant d’en réaliser plusieurs simultanément, on peut certainement réduire cette étape de manière significative.

IMG_6253

Les minimottes ont également  l’avantage, de rendre le repiquage beaucoup moins stressant pour les jeunes plantes car les racines ne sont abîmées par le démoulage.

Une fois les semis réalisés (chou-rave, chou-rouge, betterave, céleri-rave, laitue), ils ont été placé dans le tunnel.

IMG_6312

 

 

 

Share Button

Préparation de la prochaine saison : tunnel adossé et connecté au composteur.

Les congés de Noël ne sont pas que prétexte à festoyer, ils me servent également à préparer la prochaine saison.

J’en ai profité pour installer ma nouvelle adaptation maison … mon tunnel adossé.

IMG_5436

Essai de l’année : il est connecté avec le composteur, qui sera chargé avec du fumier de cheval … La bâche plastique  viendra alors l’envelopper.

IMG_5603

Cela fournira, je  l’espère, un complément de chaleur bénéfique aux cultures et /ou permettra de maintenir le tunnel hors gel.

IMG_5607

D’ici quelques semaines, j’y débuterai les cultures précoces et certains semis.

Share Button

Mes idées de « récup » pour faire ses semis.

Chaque année, dès le retour du printemps (voir un peu avant), les jardiniers que nous sommes ressentent l’appel du jardin … Oui mais il fait encore trop froid pour débuter les semis directement au jardin, aussi nous nous efforçons de faire retomber la fièvre pré-printanière en débutant nos semis de fleurs et de légumes en intérieur et ce jusqu’aux Saints de glace.

Se pose alors le problème annuel des contenants, il faudrait normalement faire le point au préalable sur ceux qui sont encore utilisable et ceux à éliminer, mais c’est en général au moment où tout est prêt pour débuter les semis qu’on en arrive à la conclusion qu’il va en manquer. Alors de 2 choses l’une : soit on se rend en catastrophe dans la jardinerie la plus proche, soit on se débrouille avec les moyens du bord.

C’est le moment d’offrir une seconde vie à des objets à usage unique, destinés à la poubelle. Certains trouveront cela inesthétique, mais leur usage sera limité dans le temps et cet esthétisme « de récup » sera largement compensé par l’épanouissement au jardin des légumes et des fleurs ainsi obtenus.

Voici mes propositions :

Tube de rouleau de papier toilette.

Comment procéder :

1- D’un côté du tube pratiquer 4 entailles de 3 cm de longueur à intervalle régulier afin d’obtenir 4 languettes identiques.
2- Sur deux languettes opposées pratiquer à environ 1 centimètre du bord, une entaille perpendiculaire sur la moitié de la longueur de la languette.
3- Refermer le tube en débutant le pliage par les languettes intactes.
4- Terminer par les 2 languettes entaillées en faisant s’imbriquer les 2 entailles latérales.

 Tube

Le petit pot de semis est terminé, il ne reste plus qu’à le remplir de terreau et à semer.

Tube2

Avant la plantation tremper le petit pot dans l’eau afin que le carton se déchire facilement.

Coquilles d’œufs

Vous faites de la pâtisserie, vous aimez les omelettes, c’est parfait ! C’est l’occasion de récupérer les coquilles d’œufs les moins abîmées, et de conserver la partie alvéolée d’une boite d’œuf.

Il suffit alors de disposer les coquilles dans la boite d’œuf, de les remplir de terreau et de semer.

oeufs

A la plantation il suffit d’écraser délicatement la coquille d’œuf avec la main et de mettre le jeune plant en place… La nature fait le reste.

Brique de lait ou de jus de fruit

Ce sont des contenants parfaits pour les semis car résistants à l’humidité. Du fait de leur volume, je les utilise principalement pour les semis de courges et autres cucurbitacées.

Un peu de travail manuel et la brique sera prête pour son nouvel emploi.

1- Découper proprement l’une des quatre faces de la brique.
2- Découper le rectangle de carton ainsi obtenu en deux parties égales, futures cloisons de séparation.
3- Avec un stylo faire des repères afin de diviser chaque côté de la brique en trois parties égales (environ 7 cm chacune) et pratiquer des incisions d’1 cm de longueur sur chaque repère.
4- Découper de chaque côté des cloisons des bandes d’1 cm de large en s’arrêtant à 1 cm du bord haut. Les insérer ensuite dans la brique en faisant s’imbriquer les entailles des cloisons avec celles de la brique.

Brique

Le contenant est prêt, il faut maintenant le remplir de terreau et semer.

Brique2

En laissant travailler son imagination, il est possible de trouver de nombreuses autres possibilités, les contenants de récupération ne manquent pas : pot de yaourt, gobelet de machine à café, bouteille en plastique … Je n’utilise que des bouteilles opaques, type bouteille de lait et jamais de bouteille transparente, afin que les racines ne soient pas exposées à la lumière.

A chacun de trouver sa propre solution en fonction des déchets qu’il produit.

Share Button

On enlève sa petite laine …

meteo

Avec les conditions météorologiques attendues aujourd’hui, on enlève les protections (cloches, voiles d’hivernage …), on ouvre le tunnel, le châssis et on fait prendre l’air aux jeunes plants.

IMG_0677IMG_0680IMG_0678

Share Button
Image

jeunes plants

Les semis se portent bien et se développent tranquillement. Voici quelques exemples : Poivron ‘corno di toro’, Tomate ‘red robin’, Concombre ‘généreux’

IMG_0562IMG_0563IMG_0564

 

Share Button
Galerie

Premier week-end printanier au jardin

Cette galerie contient 12 photos.

Il y a eu des semis en godets, de la taille, des ligatures en arcure … du dessin, du bricolage … des semis en pleine terre au jardin … et au potager d’Anaïs … Mais c’était avant tout la journée … Lire la suite

Share Button