Archives de Tag: Forêt-jardin

Saint-Jean de Beauregard : Fête des Plantes côté potager

Arriver à Saint-Jean de Beauregard c’est tout d’abord être absorbé par une foule de plantes ornementales toutes plus attractives les unes que les autres. On se rêve déménageant dans un jardin beaucoup … beaucoup plus grand pour pouvoir y installer toutes ces merveilles.

 St_Jean_arrive

Puis l’œil s’habitue, devient plus sélectif et on découvre le long d’une allée des plantes potagères, au détour d’un stand des aromatiques et des plantes médicinales … Le petit monde du potager s’offre alors à vous.

Ce dimanche, dans l’allée menant au château, était installé « Ah ! La ferme des saveurs » (le nom nous promet un épicurien). Jean-Marc Parra y présentait ses légumes anciens, ses plantes aromatiques et surtout ce week-end, ses variétés de tomates anciennes, dont voici la liste (http://www.ah-lafermedessaveurs.com/ancienneliste.htm#tomates). Une bonne entrée en matière. Jean-Marc Parra, un passionné qu’il est agréable d’entendre parler de ses plants avec son accent du sud chargé de soleil.

Ayant déjà semé mes tomates, je n’ai pas craqué, mais je me suis laissé attendrir par un pied de Stevia et une petite Oseille sanguine aux jolies feuilles veinées de rouge.

 Stevia_Oseille

 Un peu plus haut, pratiquement en face du stand de Maurice Laurent et ses magnifiques Viburnum, se trouvait Matthieu Vermes du Domaine de la source et sa collection de rhubarbes alimentaires et ornementales. Je vous recommande la variété ‘Valentine’ à la chair rouge et douce. Celle-ci je l’ai achetée à Courson l’an dernier. Je me suis toutefois laissé tenter par un jeune pied de Rhubarbe ‘Mira’, variété précoce.

 Rhubarbe

 La flânerie s’est poursuivie, menant tout droit au stand d’Arom’antique de Laurent Bourgeois. Une magnifique production de plantes aromatiques et de plantes médiévales (tanaisie, aurone, marrube, chervis …). Il y a là toujours une pépite à trouver. Pour cette fois se sera un pied d’Ail rocambole, mais les tentations ne manquaient pas : de nombreuses variétés de sauges, de menthes … A découvrir absolument.

 Ail_rocambole

 De jolis plants d’aromatiques sont également produits par la pépinière Olivier Cazeneuve.

Les amateurs de médecine naturelle auront pu se régaler aux Jardins et Pays des Sages spécialisés dans la production de plantes médicinales et plantes à parfum, et dont le catalogue propose une cinquantaine de références dans ces 2 catégories.

Pour les permaculteurs en herbe à la recherche de plantes pour leur Forêt-jardin, une visite s’imposait sur le stand Ribanjou, spécialiste des arbustes à baies comestible parmi lesquels : Arbousiers, Feijoa, Ragoumier, Leycesteria et tant d’autres… De quoi étoffer la strate arbustive de votre Forêt-jardin. Une production certifiée en Agriculture Biologique.

La belle surprise de cette édition fut le stand Figue du Monde, installé dans la cours derrière le château, une pépinière proposant une collection de figuiers du monde entier, une véritable invitation au voyage.

 Figue

 Avant de prendre le chemin du retour, le passage au potager du château était incontournable.

St_Jean_potager

 Ce fut l’occasion d’aller jeter un coup d’œil dans les serres à l’avancée des semis.

 St_Jean_serre

 De retour à la maison, la journée s’est terminée au jardin, afin d’installer au mieux mes nouvelles pensionnaires. Après le plaisir d’acquérir, le plaisir de planter … pour avoir la joie de la récolte, il va falloir maintenant un peu de patience.

Share Button

Le Camérisier (Lonicera caerulea) ou Chèvrefeuille comestible.

Méconnu, ce chèvrefeuille arbustif originaire d‘Asie et d’Amérique du Nord, est le seul de sa famille à produire des baies bleutées comestibles, au goût acidulé et très riches en vitamine C.
A maturité dès le mois de mai, ce sont les premiers fruits à pouvoir être récoltés en plein air au jardin.

Très rustique, il résiste à des températures pouvant dépasser – 40° C (Zone 2).

Camerisier

Sa culture ne présente aucune difficulté,  seuls les sols sablonneux sont les moins adaptés. Une exposition ensoleillé ou à mi-ombre lui convient.
Aimant tout particulièrement les sols humifères et avoir les racines au frais sous un paillage, le Camérisier est idéal pour la strate buissonnante des Forêt-jardin. N’étant pas autofertile, les camérisiers doivent être plantés au minimum par deux pour pouvoir être fécondés par pollinisation croisée et produire des fruits.

Il se multiplie aisément par marcottage.

Article connexe : La Forêt-jardin

Share Button

La Forêt-jardin

La Forêt-jardin est sans aucuns doutes la plus ancienne forme d’exploitation du monde végétal par l’homme. Ces derniers y ont sélectionnés, au fil des années et de leurs déplacements, les plantes comestibles et médicinales permettant d’assurer leur sécurité alimentaire, façonnant ainsi des corridors nourriciers.

Présent principalement dans les pays de zones tropicales, le principe de la forêt-jardin a été modélisé pour les zones tempérées par Robert Hart dans les années 1960. Basée sur l’observation de la forêt endémique des zones climatiques tempérées, la forêt-jardin de Robert Hart est constituée de 7 strates distinctes :

1 – Canopy (canopée) : grands arbres (bois d’œuvre, châtaigner …).
2 – Low Tree Layer (strate arbustive) : arbres fruitiers et noix.
3 – Shrub Layer (strate buissonnante) : baies, fruits rouges.
4 – Herbaceous (herbacée) : aromatiques, légumes feuilles.
5 – Rhizosphere (rhizosphère) : légumes racines et tubercules.
6 – Soil surface (couvre-sol) : plantes à développement horizontal (fraisiers, claytone).
7 – Vertical layer (strate verticale) : plantes grimpantes (vignes, épinard du Caucase …).

Foret_jardin_2

Dans ce système, le sol est maintenu couvert en permanence pour imiter au plus près le sol forestier, ce qui permet de créer de l’humus, de développer l’activité micro-organique du sol et de voir ainsi se développer les plantes comestibles sélectionnées.

Très productif, ce système peut être transposé dans un petit espace. On obtient alors une zone restreinte à forte densité de plantation qui offre une production intensive et diversifiée de fruits, légumes et plantes médicinales et aromatiques.

Dans notre jardin, une surface de 6 m2 a été aménagée en mini forêt-jardin dont la strate supérieure est celle des arbres fruitiers (niveau 2 de Robert Hart), nous permettant de récolter des noisettes, des pommes, des fleurs et baies de sureau, des framboises, du cassis, des baies de camérisier, des fraises, des topinambours, mais également des feuilles de laurier-sauce, de roquette, de claytone, d’épinard du Caucase (Hablitzia tamnoides) …

Foret_jardin_02

Article connexe : Le Camérisier

Share Button