Archives de Tag: Nantes

Nantes – Jardin des plantes, deux serres ouvertes au public (2/2).

La végétation des territoires insulaires volcaniques des îles Canaries, situées à 150 kilomètres au large des côtes du Maroc, est mise à l’honneur dans la seconde serre accessible au public au Jardin des Plantes de Nantes.

La serre des Canaries

Adossée à un mur exposé au Sud, cette serre présente au public la collection de plantes endémiques des Canaries du jardin des plantes, parmi lesquelles : Aeonium lancerottense, Aeonium gomerense, Euphorbia canariensis, Argyranthemum etc …

Elles sont regroupées selon les milieux spécifiques de l’archipel et accompagnées de gravures issues de l’ouvrage “Histoire naturelle des Canaries” de Philip Barber-Webb et Sabin Berthelot publié en 1848.

A l’extérieur, dans le prolongement de la serre se trouve également une rocaille de la flore canarienne, ainsi qu’une représentation de l’archipel réalisée sur un mur.

 

Un compartiment de cette serre est également consacré à la collection de cactacées endémique d’une région de la Cordillière ouest du Pérou connue sous le nom de Désert de Rocailles à Cactées. Située entre 800 et 1700 mètres d’altitude cette région doit son caractère désertique à l’absence à peu près totale de pluie.

IMG_6125

A lire également : Nantes – Jardin des plantes, deux serres ouvertes au public (1/2).

Share Button

Nantes – Jardin des plantes, deux serres ouvertes au public (1/2).

J’ai profité de mon dernier passage à Nantes pour visiter les deux serres du jardin des plantes désormais ouvertes au public.

La serre tropicale humide

Cette serre, l’une des deux encadrant l’orangerie, fut construite vers 1898 et réstaurée en 2011. Elle permet au visiteur de découvrir des plantes tropicales issues des collections des serres du jardin des plantes et des serres d’agronomie tropicale du parc du Grand Blottereau.

On y circule dans une atmosphère saturée d’humidité, entretenue à intervalles réguliers par des brumisateurs, au milieu des plantes épiphytes, des hydnophytum, des plantes carnivores etc …

 

A lire également : Nantes – Jardin des plantes, deux serres ouvertes au public (2/2).

Share Button

Nantes côté jardins collectifs.

Depuis le début des années 80, la ville de Nantes accompagne le développement des jardins collectifs sur son territoire. A partir des années 2010 l’usage des jardins se diversifie, ils deviennent jardin partagé, jardin d’insertion, jardin thérapeutique participant ainsi à l’éducation, au développement durable, à l’insertion sociale et à la préservation d’ilots de biodiversité en ville.

La ville de Nantes a désormais un schéma directeur de développement visant à augmenter leur nombre dans les années à venir. C’est devenu, en pleine période de densification, un choix politique d’aménagement de la ville.

Il y a aujourd’hui près de 1000 parcelles réparties sur 25 sites recensés sur la ville. Ils sont gérés pas des associations en partenariat avec le Service des Espaces Verts et de l’Environnement au travers d’une charte qui engage les associations et la ville de Nantes sur un objectif commun : le développement durable.

Charte

Cette charte impose le respect de la vie du sol par la pratique du jardinage biologique, l’accueil de la biodiversité végétale et animale, la préservation de la ressource en eau ; mais également d’être en lien avec le quartier et de rester accessible à la promenade.

Voici 3 exemples de jardins collectifs nantais :

Les Jardins partagés du Lait de mai, logés au sein du square situé entre la rue Péhant et la rue Berthault, c’est un petit espace regroupant un abris en brique d’inspiration 19ème et des parcelles d’environ 2 m² pour le plaisir d’échanger tout en jardinant.

IMG_5981

Sans oublier l’incontournable composteur.

IMG_5985

 

Les jardins familiaux du parc de la Moutonnerie. Organisé à l’origine autour de la thématique des jeux de société, la ville de Nantes a associé à ce parc des jardins familiaux.

IMG_6019

Une vingtaine de parcelles bordent le parc de la Moutonnerie au cœur du quartier Malakoff – Saint-Donatien à proximité de la gare.

IMG_6042

 

Le papotager, situé rue de l’Héronnière à côté de la médiathèque Jacques Demy, est un jardin collectif où sont cultivés des légumes bios, mais également le lien social, la joie de vivre et le partage.

Le carré central y est en “libre service” et le visiteur peut se servir en herbes aromatiques et autres légumes de saison.

IMG_5988

Les parcelles individuelles cultivées par les adhérents de l’association sont réparties sur le pourtour.

IMG_5993

IMG_6004

On y trouve des aménagements spécifiquement urbains tel que le mur végétalisé de fraisier,

IMG_5997

les cultures en sac.

IMG_6005

Mais également des jardinets surélevés spécialement conçus pour être accessible par des personnes en fauteuil.

IMG_5995

Un jardin résolument urbain où les plantes potagères côtoient le “Street art”.

IMG_5998

 

Ces jardins collectifs répartis sur le territoire de la ville de Nantes sont les garants de la préservation de l’environnement, de la cohésion sociale et de la structuration du paysage urbain.

Le mot de la fin aux jardiniers.

IMG_6015

Share Button