Archives de Tag: paillage

Qui nous observe de sous le paillage ?

Ce matin, en traversant le jardin,  nous avions le sentiment qu’un regard se posait sur nous … Qui nous observait, soigneusement caché ? …

Un ou des timides qui n’osaient pas montrer le bout de leur nez nous observaient en soulevant discrètement le paillage.

IMG_0797

Ce n’est que ce soir, en rentrant du travail que j’ai enfin pu faire la connaissance des ces timorés.

Des haricots qui attendaient le bon moment pour percer le paillis et faire leur entrée au potager.

IMG_0798

Share Button

Tout se transforme en paillage

Avec les fortes chaleurs, le paillage est essentiel pour protéger le  sol et conserver au maximum l’humidité. Tous les déchets verts sont convertis en paillage.

C’est le tour des tailles de grimpantes.

IMG_0780

Dans une bassine en zinc, elles sont réduites en petits morceaux à la cisaille … Et tous le monde participe !

IMG_0783

Ainsi réduit, ces déchets de végétaux resteront quelques jours dans la bassine au soleil pour qu’ils sèchent avant de les installer au jardin.

Share Button

De la taille au paillage

Ce week-end le chèvrefeuille n’était pas à la fête !

Une croissance anarchique, on ne l’a jamais bridé … Résultat : beaucoup (trop) de bois mort, un équilibre qui ne nous convenait plus et puis il fallait qu’il fasse de la place à sa voisine Clematis armandii ‘Snowdrift’.

J’ai donc dégainé le taille haie …

IMG_5266

qui a fait son œuvre.

IMG_5355

Les déchets de taille, après avoir été passés à la tondeuse ont servis de paillage au jardin …

IMG_5352

et au pied des fruitiers et petits fruits de ce que nous appelons notre mini forêt-jardin.

IMG_5354

 

 

Share Button

Début de canicule au potager

Face à ces températures caniculaires (33°C aujourd’hui et 39°C attendus demain), tous les occupants du jardin ne sont pas égaux, il y a ceux qui apprécient :

les tomates rougissent à vue d’œil,

tomate_3

tomate_2

les concombres et les poivrons se développent,

concombre

poivron

Les aubergines et les courges s’épanouissent et fleurissent,

aubergine

courge_1

courge_2

les fleurs d’artichaut montrent leurs nez.

artichaut

Et puis il y a ceux qui souffrent, ce sont surtout les feuillages qui pâtissent des fortes températures, ceux des betteraves, des panais et de la rhubarbe ont été brulés

betterave_2

panais

rhubarbe

Du coup tous les cageots sont de sortie pour ombrager ce qui peut l’être et les paillis s’épaississent.

cageot_2

cageot_1

paillis_2

Share Button

Travail du week-end : alimenter les paillis

L’été, en période de grosses chaleurs, je m’efforce, pour faire durer mes réserves d’eau, de limiter l’évaporation. Pour cela, je maintiens le sol couvert d’un paillis organique (ou mulch) d’une épaisseur variable pouvant aller jusqu’à 10 cm lors des plus grosses chaleurs.

paillage_006

Pour constituer ces paillis, j’utilise les déchets du jardin, les fanes de légumes, les résidus de tonte et de taille.

Ce week-end, les résidus de taille non lignifiés (glycine, lierre, rosier banks …) ont été passés au hache-herbe afin d’en diminuer le gabarit avant de les utiliser.

paillage_001

paillage_003 paillage_004

paillage_002

paillage_005

Ce paillis permet de garder le sol meuble, de limiter l’évaporation et la pousse d’adventices. Il constitue une zone de régulation thermique évitant au sol de subir des chocs thermiques trop importants et en se décomposant il enrichi le sol en matière organique.

Share Button
Vidéo

Le broyage en image (vidéo)

 

Share Button