Archives de Tag: Travailleurs coloniaux

Les jardins du Trianon dans la grande guerre, des légumes pour les poilus.

Il y a 100 ans, le 21 février 1916, débutait la bataille de Verdun, dix mois de combats durant lesquels près de 300 000 soldats, de toutes nationalités confondues périrent (morts ou portés disparus) et plus de 400 000 furent blessés.

Quel rapport avec le jardin me direz-vous ? … Je vous répondrais que durant se conflit il a fallut subvenir aux besoins des soldats et produire la nourriture dont ils avaient besoin. Pour cela il fallait des bras.

On le sait, mais il est bon de le rappeler, les femmes furent exemplaires malgré les difficultés du quotidien liées au rationnement et à l’angoisse de perdre un mari, un père, un frère, un fils… Elles contribuèrent à l’effort de guerre en tant qu’infirmière mais également en remplaçant, dans les champs, les usines, les hommes partis au front.

Pour participer à cet effort de guerre on oublie souvent que des milliers de travailleurs coloniaux, parfois réquisitionnés, rejoignirent la métropole. Certains furent affectés au front,  d’autres travaillèrent dans l’industrie.

C’est ainsi qu’on vit des travailleurs annamites (indochinois)  à l’ouvrage dans les jardins du Trianon, au château de Versailles, alors réquisitionnés et transformés en potager.

Annamites_1

Ils s’employèrent à y cultiver des légumes et notamment des pommes de terre pour approvisionner les poilus .

Annamites_2

 

Share Button