Evolution d’un coin d’ombre.

©FabriceChollet

L’ombre n’est pas une catastrophe au jardin, en choisissant quelques plantes adaptées, il est possible de végétaliser à moindre frais un espace ombragé et d’y créer une ambiance accueillante.

Dans cette réalisation, les feuillages sont tout aussi importants que les floraisons, différentes teintes se côtoient, allant du vert foncé du lierre au vert panaché des pervenches. Certains feuillages sont persistants et d’autres caducs, faisant vivre ce massif, animant et masquant plus ou moins le mur beige au fil des saisons.

Une seule floraison spectaculaire, celle de l’hortensia, qui illumine la scène en été et la structure en hiver, les fleurs séchées n’étant retirées qu’à la sortie de l’hiver.

5 années séparent ces 2 photos.

Coin_ombre_01

Coin_ombre_02

Lierre commun (Hedera helix), pervenche panachée (Vinca major ‘Variegata’), fougère aigle (Pteridium aquilinum), hortensia (Hydrangea macrophylla) et pyracantha composent la palette végétale de cette plate-bande qui ne voit jamais le soleil.

 

Share Button

4 Comments on Evolution d’un coin d’ombre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*